Les Autres

Ce nom énigmatique nous le traînons depuis notre première année de BTS Communication. Il ne vient pas de nous, on nous a baptisés. Mais ce n’était pas pour nous déplaire, il est apparu comme une évidence à nos yeux. C’est donc à cette époque que nous sommes devenus Les Autres…

Articles populaires

Voir la vie en couleur

s…c’est le secret du bonheur

Cette semaine je viens pour vous annoncer une bonne nouvelle. Comme je vous l’avais précédemment dit, cette année pour moi c’est l’année des challenges et de la nouveauté.

Et en ce mois de mars, je peux déjà barrer mon premier objectif : TROUVER MON CDI. J’ai eu de la chance, à peine 4 mois après la fin de mes études et de mon alternance j’ai trouvé une nouvelle aventure dans le domaine du social media qui me permettra (normalement) de m’amuser et de m’épanouir créativement parlant !

La période creuse de chômage n’est jamais simple, tu te remets beaucoup en question et les offres d’emploi que tu vois passer te font déprimer. Mais comme je vous l’avais dit ICI, pour moi ce qui est important, c’est de faire en sorte d’avoir les choses que l’on veut. Parfois nos souhaits sont longs à venir, mais si on y croit tôt ou tard on y arrive.


Adeline

Eh oui 2017
démarre très bien pour les Autres ! Je vous l’avais annoncé il y a quelques mois j’ai été embauché comme directrice créative/responsable wedding planner pour une entité regroupant 3 domaines en Ile-de-France. Je suis tellement heureuse de pouvoir faire à temps plein ce qui me passionne. C’est un poste à responsabilité, j’ai 2 wedding planner dans mon équipe et une quarantaine de mariages pour 2017 à gérer. Je suis sur Paris 2 jours par semaine et le reste du temps je boss en télétravail, mon bureau préféré reste la plage, évidement. Ça fait pas mal d’aller-retour Paris-Biarritz mais dans toutes expériences il y a des bons et des mauvais côtés. Comme cet article l’explique il faut savoir apprécier le bon et trouver le positif dans le « mauvais ». Moi, je vois ça comme l’opportunité de pouvoir voir ma famille et mes amis plus souvent. C’est un prix peu cher à payer pour faire ce qui me plait chaque jour et être payée pour ça, surtout à 27 ans. #lovemyjob

 

 

 

{LA POSITIVE ATTITUDE}

#MerciLorie – La vie est surprenante, elle n’est jamais simple et le monde des Bisounours n’existe plus depuis nos jeunes années, mais l’important c’est de rester positif et de sourire à la vie (oui, je suis une guimauve). Le pire, c’est que tout ce petit charabia nous on y croit, et c’est un peu notre philosophie de vie. On s’attache énormément aux détails et nous sommes ultra-sensibles à des choses qui peuvent paraitre anodines pour d’autres.

 


La vie peut-être coloré si on fait en sorte qu’elle le soit.

 


Kevin

Récemment, je suis passé sous les mains de Carin Silver pour me faire tatouer (encore) plein de petits symboles – on vous avez déjà parlé de notre passion pour les tatouages : ICI – Ces petites choses que j’ai sur la peau sont la pour me rappeler des éléments importants de ma vie, des discutions ou des émotions. La nuit avant de me faire tatouer, j’ai décidé de rajouter un dessin à la liste. Improbable et imprévu mais l’idée faisait écho à une conversation que je venais d’avoir avec un ami.

Depuis cette nuit là, j’ai un nouveau compagnon surnommé Citron, qui est là, gravé sur mon poignet et qui servira de rappel tout le long de ma vie car : « When life gives you lemons, make lemonade »

 

Les photos ont été prises par Ade sur la côte Basque à Biarritz à La Chapelle des Surfeurs


Adeline

De mon coté de multiples projets encrés fourmillent et s’accumulent dans ma tête. Notamment un serpent sur la main #dontjudgeme, pleins de petits tattoos sur les bras : du feuillage, une abeille, un coquillage, une constellation, une fourchette – oui oui on fait une sorte de concours de trucs débiles avec Kevin – d’ailleurs je pense copiter mon boloss préféré avec son citron. C’est un mantra qui me parle depuis toujours et qui va parfaitement bien avec mon coté #DIY de la vie. J’aimerais aussi un tatouage sur la tranche de l’oreille… Bref vous m’avez compris je suis toujours atteinte du syndrome de la piqueuse. Plus qu’à économiser hein, c’est pas gratuit tout ça.


J’espère que cet article #BLABLA vous a plu, on vous attend avec impatience sur Instagram pour votre retour.

La bise,

 

Kevin & Ade

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *