Les Autres

Ce nom énigmatique nous le traînons depuis notre première année de BTS Communication. Il ne vient pas de nous, on nous a baptisés. Mais ce n’était pas pour nous déplaire, il est apparu comme une évidence à nos yeux. C’est donc à cette époque que nous sommes devenus Les Autres…

Articles populaires

Gwadada

Je reviens sur le blog pour vous parler de mon voyage en Guadeloupe de novembre dernier. Ça faisait un an que je n’étais pas parti à l’étranger et je dois dire que ces vacances m’ont permis de reprendre du poil de la bête. J’ai passé deux semaines dans la maison d’un ami à Bouillante en Basse-Terre, deux semaines de rêve. On y a fait pas mal de choses, donc cet article est une liste non exhaustive de ce que j’ai adoré faire. Je vous emmène avec moi ?

 

 

Je vais commencer par parler plages abandonnées, coquillages et crustacés – non crustacés ce sera après. La première plage que l’on a visitée était la plage de la Perle. C’est une liste exhaustive de celles que j’ai préféré, il y en a tellement des plages magnifiques.

 


 

On avait préparé de quoi pique-niquer comme des rois : tables, chaises, glacière… des vrais pros. Sans oublier le principal : le rhum. Le chéri a même ouvert des noix de coco !

 




 

À proximité de la maison, il y avait la plage de Malendure. L’un des plus beaux sites touristiques de Guadeloupe qui comprend une réserve marine, la Réserve Cousteau. Cet environnement maritime naturel protégé est parfait pour admirer les fonds marins. J’ai pu y voir des tortues géantes, diverses espèces de poissons, des coraux et même des requins #peurdemavie – mais s’il-vous-plait faites attention à cette nature, touchez la avec vos yeux. Déjà pour votre sécurité car tous les poissons ne sont pas en mode gentil et sympa comme Dory, puis pour pouvoir revenir dans quelques années et voir autant de beauté, ce serait dommage de participer à détruire cette réserve non ?

J’avais jamais fait de masque et tuba et d’ailleurs, j’en ai toujours pas fait car nous avions les masques Easybreath de Décathlon. Tellement ludique et pratique. Je me suis prise pour une femme de l’espace. Je vous les conseille vivement !

Nous avons également visité la plage des Amandiers, une de mes plages préférées car elle était remplie de coquillages et comme son nom l’indique : d’amandiers.



 

Nous avons refait un pique-nique parfait sur la plage de Grande Anse à Deshaies. On a pu faire un barbecue sauvage et pendant une journée entière nous étions seuls au monde sur cette plage paradisiaque. Attention toutefois aux vagues qui peuvent être assez violentes #shortbreak surtout quand on va à l’eau avec un Ti punch.

 


– Mon maillot d’amour Roxy avec son motif de vague aztèque –

 

Et une dernière pour la route : la plage de la Caravelle. Une des plus belles mais une des plus touristiques. Du coup même si je pense qu’il est indispensable d’aller la visiter, ce n’est pas ma préférée. Un bonjour au passage à mon Yohan, un de mes meilleurs amis d’Annecy, qui boss au Club Med de la Caravelle et qui a la chance de se réveiller là-bas tous les matins.

 



 

Pour ce qui est des restaurants, nous en avons fait peu en deux semaines. Et les prix restent quand même identiques à la métropole donc le banquier a dit calmos muchachos. Mais j’ai eu un gros coup de coeur pour « Chez Dada » à Bouillante. Un restaurant type brasserie Gwada. Prix très abordable et cuisine de qualité. Petit coup de coeur pour son chatrou #miam

Le second restaurant que nous avons fait s’appelle le Rocher de Malendure et il est également à Bouillante. Cuisine de qualité mais c’était assez cher. Si vous voulez y aller, privilégiez le midi car il y a une superbe vue dont on ne peut pas profiter à fond dans la nuit noire.

Par contre pendant notre visite des Saintes, nous avons mangé dans un restaurant de dingue. J’a mangé le meilleur plat de toute ma vie. Je vous en parle plus bas dans un paragraphe dédié à cette journée.

 


 

L’une des activités sympa à faire en Guadeloupe est la plongée. Il y a des clubs partout, et l’on peut négocier des baptêmes pour 20 balles. Mais vous attendez pas à du rêve et de la magie pour ce prix là. Vous allez être comme du bétail, les uns à la suite des autres, chrono en main et hop hop hop faut rentrer pour le deuxième service. Nous nous avons choisi la magie et surtout la kiffance extrême avec Piou de Guadeloupe Plongée Evasion à Bouillante pour la modique somme de 50 euros. Sachant que pour un baptême c’est déjà un prix assez bas, en prime, on a le super moniteur, avec le sourire. Chacun a pu évoluer à son rythme et à son niveau. Bon moi malheureusement je n’ai pas pu plonger j’étais trop occupée à vider mes entrailles sur le bateau. Après que les sardines se soient bien remplies, le moniteur nous a fait découvrir une source d’eau chaude. On a pu se prélasser avec lui en faisant connaissance tranquillement. Ensuite, on a pris la direction du club où nous attendait un verre de bon planteur. J’étais vraiment triste de ne pas avoir pu plonger. Le moniteur m’a même proposé de revenir le lendemain pour me faire une virée express rien qu’à moi sans attendre que le mal de mer se déclenche. Mais il nous restait que deux jours et on avait déjà notre petit programme. N’hésitez pas à aller le voir même les plus peureux d’entre vous seront vite à l’aise.

 

 

On a visité le marché de Basse-Terre où l’on a profité de faire nos emplettes de touristes et de bon mangeur : poissons, épices, rhum arrangé, souvenir. Tout là-bas sent bon, on en prend plein les yeux et les narines. On est tombé sur une vendeuse tellement adorable. Elle nous a donné la recette de la sauce chien et plein de petits conseils.

 



 

Vous ne pouvez pas aller en Guadeloupe sans aller visiter une distillerie de rhum. En Basse-terre c’est le rhum Bologne qui règne aux couleurs jaune et vert. On a pu visiter l’usine avec une super guide. C’était hyper intéressant de découvrir l’histoire du rhum Bologne. On y a appris plein de choses, entre autres que c’était la dernière distillerie de rhum à posséder ses propres terres de canne à sucre. Il faut savoir aussi qu’ils sont éco-responsable : tous leurs déchets de production sont réutilisés comme du combustible et transformés en énergie. Bravo ! À la fin de la visite, il y a le moment que tout le monde attend impatiemment : la dégustation. Après quelques verres, tout le monde a choisi son rhum préféré : vieux, silver, gold, 55, black cane… Il y en a vraiment pour tous les goûts ! Moi je préfère leur bouteille de planteur à la passion… Un truc de fille comme dirait l’autre. Ah et en plus la visite est gratuite.

 


 

Pour mon anniversaire on a été visiter le jardin botanique Deshaies. L’entrée est un peu couteuse : 15,90€, mais franchement ça vaut le coup. J’ai adoré cette activité ! Palmiers, cactus, oiseaux, perroquets, … j’étais comme une gosse.

 











 

Un matin nous avons fait la randonnée de la Souffrière. Niveau débutant, c’est vraiment accessible à tous. Pensez à vous couvrir, nous avons du affronter la grêle nous ! ahah. Au niveau de la vue, n’espérez pas y voir quelque chose au sommet, c’est vraiment rare. On l’appelle la grande timide, c’est pas pour rien. Elle est tout le temps cachée par des nuages. Par contre vous allez la sentir. C’est atroce ce truc. Le truc cool c’est la petite source qu’il y a en bas du volcan qui est la bienvenue après l’effort.

Après, on a mangé dans un petit restaurant sur la route, puis on a décidé d’aller trouver une cascade. Ahahahaha on s’est perdu dans la jungle pendant 2h mais heureusement on a pu trouver une source et se baigner dans de l’eau fraiche.

 


 

Et enfin, on termine le séjour par la visite de l’Île des Saintes. Avant de vous parler de cet endroit de rêve, je dois vous raconter ce qu’il nous est arrivé. On avait prévu d’y aller au début de notre deuxième semaine. Il faut tout prévoir quand on part de Bouillante car on doit prendre un bateau à Trois rivières et il y a un peu de route en voiture avant. Du coup, on s’organise, on se lève tôt. Et la juste avant d’arriver dans la ville, on est bloqué dans la circulation. L’heure tourne. On rate le seul créneau pour aller aux Saintes.

On apprend que des habitants bloquent l’entrée de la ville car ils n’ont plus d’eau courante. On les comprend mais du coup nous on voudrait quand même réussir à aller sur l’île des Saintes. Deuxième tentative le lendemain, on part encore plus tôt et on prend un second chemin pour entrer dans la ville. Les habitants ont déplacé le barrage, nous sommes encore bloqués. La troisième était la bonne. OUF. En plus on apprend que les habitants ont eu gain de cause et sont en train d’être pris en charge. Bonne nouvelle pour eux. On prend donc un billet A/R avec une des compagnies maritimes pour la somme de 20 €. À l’arrivée du bateau sur le quai, je vous conseille d’être réactif si comme nous vous souhaitez louer un scooter. Mettez vous en mode « comme à la cantine » et soyez le premier à l’ouverture des portes. Moi j’étais dans un lycée de creuvard donc je suis surentraînée pour ce genre de choses.

Cette île n’est faite que de montées et il y a beaucoup de jolies plages à voir donc le scooter est un bon moyen de locomotion, comptez entre 25 et 30 € pour un scooter 50 cm3 – sans permis moto.

En route pour découvrir cette île de pirate moussaillon ! Souquez vos artemuses !


 

Avec nos bolides on a débuté le tour des jolies plages, je vais pas vous en faire une liste car elles sont toutes belles à voir. Prenez une carte et faites le tour. Ce que j’ai retenu de cette journée sera le restaurant 1 Ti bo Doudou #grosse – un cadre idyllique – les pieds dans l’eau, à proximité d’un des plus beaux coins pour se baigner. Le menu est à 25 € : entrée / plat / dessert et pour ce prix là j’ai mangé le meilleur plat de ma vie ! Allez-y les yeux fermés.

 






 

L’une de nos heureuses découvertes a été celle de Louis Bonnit, un artisan musicien qui a une jolie petite boutique, qui s’appelle Roots Natural, à Bouillante. On a atterri là-bas par hasard et quel heureux hasard. Un homme riche de qualité et tellement intéressant. Il fabrique toutes sortes de choses en calebasse. Il nous a invité chez lui le lendemain soir pour pouvoir jouer avec mon chéri qui est musicien aussi. On a passé une super soirée à écouter du Reggae live. Un super souvenir.

 



 

Voilà j’ai fait un tour rapide sur mon séjour en Guadeloupe. J’espère ne pas avoir été trop longue mais il y a tellement de choses à dire, j’en ai à peine dit la moitié. J’espère pouvoir y retourner pour profiter de ce décor paradisiaque et de ces couchers de soleil arc-en-ciel #rainbow #nofilter ! Encore merci à Alex de nous y avoir invité <3

 


la bise,

 

Ade.

 

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *